La Résidence Flacourt

Présentation du Foyer d’Hébergement
La résidence de Flacourt

L’accompagnement : c’est au sens de cheminer avec que nous l’entendons, de marcher aux côtés et non pas devant ou derrière. Nous pouvons alors mieux percevoir le rythme, le temps de l’autre, s’adapter à son pas, pour ne point qu’il se perde ou que nous nous éloignons. La personne en situation de handicap est plus souvent invitée à mettre ses pas dans l’empreinte des souliers de l’autre, de ceux qui savent et qui bien souvent ont un projet pour elle et qui marchent devant. C’est pourquoi nous préférons au Foyer d’Hébergement « Résidence Flacourt » le « chemin de vie » au « projet de vie », le projet est dans le mouvement même, « je ne cherche pas je trouve ».

Ouverte en 2009 la résidence Flacourt est un lieu d’hébergement qui propose trente-cinq places d’accueil permanent et une place d’accueil temporaire. La résidence accueille trente-six adultes en situation de handicap dans le cadre d’un projet d’inclusion dans la cité. Chacun bénéficie d’un studio meublé. Des studios présentent une configuration architecturale permettant à des couples de s’installer. Ces lieux constituent le domicile principal des personnes accueillies. Les loisirs, la culture, sont rendus accessibles dans un mouvement dans et hors les murs de la résidence. Le théâtre, la danse, la musique sont proposés en soirées weekend end et vacances ; les personnes accueillies peuvent donc trouver des moments de repos et de détente vaquer à leurs rythmes à leurs activités domestiques.

Les résidents accèdent facilement aux aires de loisirs comme « Bois Madame » un espace de pique-nique près du centre-ville de Sainte Marie dans lequel ils peuvent cuisiner leur cari préféré dans la coutume Réunionnaise.

La Résidence est située à proximité du centre-ville de Sainte- Marie. La Médiathèque, la Mairie, des commerces et des espaces de restauration et de loisirs sont accessible à pied. Les résidents ont la liberté d’aller et venir dans la mesure où le Foyer est informé.

Accompagnement social pour personnes handicapées

Catégorie de bénéficiaires : « Le Foyer d’Hébergement « Résidence Flacourt » de l’APAJH accueille des personnes adultes handicapées de 18 à 60 ans, orientées par la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes en situation de handicap (CDAPH), atteintes de déficiences intellectuelles, mais qui disposent d’une autonomie physique ou intellectuelle suffisante pour ne pas relever d’un accueil en maison spécialisée ».  (Extrait de la Convention d’habilitation à l’aide sociale du 24 août 2010).

Définition des missions :  « Le Foyer d’Hébergement met en œuvre dans le cadre d’un accueil complet des soutiens médico-sociaux adaptés à l’état de la personne par des occupations quotidiennes et par une participation à l’animation sociale« . (Extrait de la Convention d’habilitation à l’aide sociale du 24 août 2010).

Les 6 piliers de l’accompagnement

–       La Citoyenneté et l’ouverture vers la cité

–       L’Autonomie

–       L’Inclusion sociale 

–       La Participation active des résidents

–       L’auto représentation

–       L’adaptation constante du Foyer aux besoins des résidents dans la philosophie avant l’heure de « la Réponse accompagnée pour tous »

Identification des engagements et principes d’accompagnement de la Résidence Flacourt

Les actions d’accompagnements du pôle de Sainte-Marie et donc de la résidence Flacourt, prennent appui sur les dix engagements de la fédération des APAJH et sur la recommandation de l’ANESM relative à la Bientraitance de juillet 2008. :  « La bientraitance est une démarche collective pour identifier l’accompagnement le meilleur possible pour l’usager, dans le respect de ses choix et dans l’adaptation la plus juste à ses besoins » Pour la mettre en œuvre, l’ANESM a identifié 4 repères :

Repères de l’ANESM Déclinaison par le FH Résidence Flacourt
L’usager co-auteur de son parcours

.  La liberté de choix : respect des droits et des choix,

.  Le respect fondamental de la personne dans ses différentes caractéristiques et la maîtrise de tout jugement de valeur porté à son encontre

.  La reconnaissance de l’existence d’une capacité d’évolution inhérente à chaque individu

.  Un projet d’accueil et d’accompagnement défini et évalué

.  L’accompagnement de l’autonomie

.  La communication individuelle et collective

.  La prise en compte de la vie affective et sexuelle du résident

La qualité du lien entre professionnels et usagers

.  Chaque personne est prise en compte par un Garant de projet d’accompagnement, responsable du suivi de son projet.

.  Le garant est le principal dépositaire de l’histoire de vie de la personne en situation de handicap ainsi que le principal lien entre le service, la famille et autres acteurs sociaux en lien avec la personne accompagnée.

L’enrichissement de la structure et des accompagnements grâce à toutes ces contributions internes et externes pertinentes

.  Regarder autrement les personnes en situation de handicap permet de voir au-delà des apparences ».

.  Le foyer s’est construit un réseau de partenaires : associations à vocation artistique, culturelle, associations sportives de quartier, salles de spectacle locales.

.  Le service a également mis en œuvre avec et autour de la personne accompagnée un dispositif de soutien permettant aux autres acteurs d’être dans une prise en compte de la personne en situation de handicap

Le soutien aux professionnels dans leur démarche de bientraitance

.  Soutien aux professionnels : promotion de leur parole

.  Prise de recul accompagnée et encouragée,

.  Projet d’établissement évalué et réactualisé avec le concours des professionnels.

.  Protocole de signalement et d’événements indésirables et liste des personnes qualifiées

A.3-1 Cadre légal règlementaire et conventionnel

Cadre légal :

  • Le Code de l’Action Sociale et des Familles.
  • La loi n° 82-213 du 2 mars 1982 modifiée, relative aux droits et libertés des communes, des départements et des régions.
  • La loi n° 83–663 du 22 juillet 1983 modifiée, complétant la loi n° 83-8 du 7 janvier 1983 relative à la répartition des compétences entre les communes, les départements, les régions et l’Etat.
  • Le décret n° 83-1067 du 8 décembre 1983 relatif aux transferts de compétences en matière d’action sociale et de santé.
  • La loi n° 86-17 du 6 janvier 1986 adaptant la législation sanitaire et sociale aux transferts de compétences en matière d’aide sociale et de santé.
  • La loi n° 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l’action sociale et médico-sociale, et notamment la loi n° 75-535 du 30 juin 1975 relative aux institutions sociales et médico-sociales.
  • Le décret n° 2003-1010 du 22 octobre 2003 relatif à la gestion budgétaire, comptable et financière, et aux modalités de financement et de tarification des établissements et services sociaux et médico-sociaux mentionnés au I de l’article L. 312-1 du Code de l’Action Sociale et des Familles, et des établissements mentionnés au 2° de l’article L. 6111-2 du Code de la Santé Publique.
  • L’arrêté du 22 octobre 2003 fixant les modèles de documents prévus aux articles 9, 12, 16, 18, 19, 47 et 83 du décret du 22 octobre 2003.
  • Le décret n° 2004 – 231 du 17 mars 2004 relatif à la définition et à l’organisation de l’accueil temporaire des personnes handicapées et des personnes âgées
  • La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.
  • La Loi n° 2016-41 du 26 01 16 De modernisation de notre système de santé. L’Article 89 de la loi instaure la double orientation MDPH (idéale + réalisable)
  • La circulaire 2016-117 du 8 août qui introduit le PAG » Plan d’Accompagnement Global »

Cadre règlementaire du FH

  • Arrêté d’autorisation DASI/SPO n° 31 délivré par le Conseil Général le 11 décembre 2006 pour un Foyer d’Hébergement de 35 places accueillant des travailleurs handicapés d’ESAT ou des adultes en situation de handicap ayant une activité de jour.
  • Convention d’Habilitation à l’Aide Sociale du 24 août 2010 pour la capacité totale (35 places) du Foyer d’Hébergement.
  • Courrier du 21 janvier 2013 du Conseil Départemental autorisant le Foyer d’Hébergement, à titre expérimental et sur la durée du CPOM (5ans), « à procéder à l’admission d’au maximum 5 personnes (sur la capacité totale de 35 places de l’établissement) atteintes de déficiences intellectuelles et qui ont une activité ou prise en charge de jour en milieu ordinaire (hors institution médico-sociale) ». Dispositif expérimental autorisé jusqu’au 31 12 2017.
  • Arrêté n°8/DPAPH/ESM-SAP du 5 décembre 2013 d’extension non importante de capacité d’une place en Accueil Temporaire pour personnes handicapés adultes atteintes de déficiences intellectuelles.

Arrêté N° 8/ DPAPH/ESSMS-SAP du Conseil Départemental le 5 décembre 2013 pour agrément de petite extension de capacité par arrêté N° 8/ DPAPH/ESSMS-SAP. L’arrêté précise : « Capacité Nouvelle : 36 places dont 1 réservée à l’accueil temporaire 

Contact

Localisation

35 rue Martin Flacourt – 97438 Sainte-Marie

Téléphone

Tél. :0262 37 11 66
Fax: 06 92 44 31 20

Ecrivez-nous

CMPP